Meslay : trois repreneurs potentiels pour la Sotira

10h33 - 09 avril 2017 - par D.T
Meslay : trois repreneurs potentiels pour la Sotira

Une entreprise de Chambéry, un groupe polonais et un autre canadien sont intéréssés par le rachat de la Sotira à Meslay-du-Maine. Des licenciements sont inévitables.

L’entreprise Sotira de Meslay-du-Maine, spécialiste des matériaux composites, cherche un repreneur alors qu’elle est toujours en redressement judiciaire. Les éventuels acheteurs avaient jusqu’au 29 mars pour se faire connaître.  Lundi 3 avril,  les dossiers de reprise ont été présentés aux partenaires sociaux. « On nous a évoqué trois offres. Ce n’est que le début. Ils vont sans doute revoir leur copie », indique Alain Delépine, représentant syndical Force ouvrière.
La première offre vient de Mont Blanc composite. Cette entreprise, basée à Chambéry, est née sur un ancien site de la Sotira.
La deuxième offre provient d’un groupe polonais. Plastiwell possède des sites à Marcillé-la-Ville, dans le nord-Mayenne ou encore à la Suze-sur-Sarthe.
Enfin, une troisième offre émane d’une entreprise canadienne.

Plus de détails dans notre édition du 7 avril.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL