“Segré Anim” devient “AssAnBle” et voit plus large

09h49 - 01 avril 2017 - par D.A
“Segré Anim” devient  “AssAnBle” et voit plus large
Amandine Berthelot, la présidente d’AssAnBle aux côtés des membres Thierry Devant, Arnaud Payen et Tony Raitière.

Nouvelle équipe, nouveau territoire, nouvelles professions et nouveau nom. Les commerçants, artisans et professions libérales de Segré-en-Anjou-bleu ont décidé de se fédérer sur les bases de Segré Anim’, l’association des commerçants de Segré.

Segré Anim’ n’existe plus. Du moins, l’association n’existe plus telle qu’on la connaissait jusqu’à maintenant. Et pour cause, depuis la dernière assemblée générale en janvier dernier, toutes les cartes ont été redistribuées.

Premier changement, le territoire. On parle de Segré-en-Anjou-bleu, « il a donc fallu s’adapter et il apparaît logique d’ouvrir  l’association à l’ensemble du territoire ». Conséquence directe : le bureau a intégré des personnes issues d’autres communes déléguées de Segré-en-Anjou-bleu. On y retrouve par exemple Hélène Orhon, coiffeuse à Châtelais, ou Maud Poilièvre, coiffeuse à Sainte-Gemmes-d’Andigné. A la tête de ce nouveau groupe, on retrouve également une nouvelle tête : celle d’Amandine Berthelot, qui remplace Thierry Devant, devenu depuis vice-président. Enfin troisième changement : l’association s’est ouverte aux artisans et professions libérales et indépendantes.

Fédérer pour dynamiser le territoire

Pour marquer cette rupture et tous ces changements, l’association a donc pris un nouveau nom et un nouveau logo. Elle s’appelle désormais “AssAnBle” que l’on peut entendre comme les première lettres de Assembler Anjou Bleu. « Il y a en tout cas cette volonté de marquer le rassemblement, l’assemblement » explique Arnaud Payen, membre du bureau. « Sur le logo on retrouve trois couleurs distinctes, afin de représenter les trois activités différentes : commerçants, artisans et professions libérales ». Enfin évidemment, le mot Segré disparaît.

La suite dans notre édition du 31 mars

0 commentaires

Envoyer un commentaire