Craon : un bras de contournement pour le barrage du Verger

10h57 - 05 avril 2017 - par C.T
Craon : un bras de contournement pour le barrage du Verger
La technicienne expliquant le principe.

Une solution est en passe d'être trouvée pour au barrage du Moulin du Verger. Un bras de contournement devrait être aménagé sauvant ainsi la frayère, pour le plus grand plaisir des pêcheurs.

Dans le cadre de la signature du 4e contrat régional de bassin versant (lire ci-dessus), la délégation a effectué une visite de terrain au lieu dit le Moulin du verger. C’est-à-dire là où se trouve l’un des deux barrages de Craon (des barrages qui datent des années 1990).


Louis Michel, président de la commission locale de l’eau (CLE) a expliqué que « l’Oudon est passé dans la liste 1 et 2. La liste 1 oblige à ne plus construire d’ouvrage, quant à la liste 2, elle oblige à ce qu’il n’y ait plus d’entraves à la continuité sédimentaire et piscicole. » Autrement dit, cela signifierait que « le clapet devrait être mis parterre ».

Et de continuer : « Mais pour nous c’est inacceptable car le bourg de Craon se retrouverait sans eau l’été et les pêcheurs seraient très mécontents car la frayère ne pourrait plus fonctionner ». Donc, « nous avons retravaillé avec l’état et le propriétaire des lieux pour finalement arriver à la solution d’un bras de contournement ». Cette solution a été retenue mais n’a pas encore été validée par l’Etat.

Cette solution sauverait la frayère des pêcheurs.

Ce dossier sera présenté au conseil municipal en mai pour lancer une enquête publique en fin d’année. Mais déjà la technicienne Lénaïg Lherbier, a présenté les grands contours. (Lire le détail dans notre édition du vendredi 31 mars)

En comptant les mesures compensatoires (car une canalisation d’eau pluviale se trouvant sous la peupleraie devra être déviée), le projet s’élève à 87 500 €.

Pour le Sbon le financement se montera entre « 20 % à 30 % » explique Louis Michel, le reste étant à la charge de l’Agence de l’eau et les conseils départementaux et régionaux.

isi

0 commentaires

Envoyer un commentaire