Des moyens automatisés pour renforcer la sécurité routière

16h58 - 15 février 2017 - par S.P
Des moyens automatisés pour renforcer la sécurité routière
(de g. à d.) Yannick Galard, le lieutenant colonel Pascal Collet, le commissaire de police Yves Cellier, le directeur de cabinet du préfet de la Mayen

Ce n'est pas une nouveauté : les chiffres de la sécurité routière en Mayenne sont mauvais : 136 accidents, 21 tués, 155 blessés (dont 15 hospitalisés) en 2016. Et déjà quatre tués sur les routes du département en janvier. La préfecture de la Mayenne demande aux forces de l'ordre de se montrer “féroces” pour reprendre les mots d'Anthony Boukoucha, directeur de cabinet du préfet de la Mayenne.

Aux côtés du lieutenant colonel du groupement de gendarmerie, Pascal Collet, du responsable du service sécurité routière de la direction départementale des territoires, Yannick Galard, du commissaire de police de Laval, Yves Cellier, Anthony Boukoucha a laissé entendre quelques pistes pour remédier aux comportements accidentogènes : l'usage renforcé des automatismes (radars fixes, à double sens, mobiles, radars embarqués dans des véhicules d'une société privée, radars leurres...) et l'accent sur l'éducation. Lire dans le Haut Anjou du 17 février.

0 commentaires

Envoyer un commentaire