Il a découvert 66 pays sans parler un mot d'anglais

11h39 - 11 janvier 2017 - par C.T
Il a découvert 66 pays sans parler un mot d'anglais

Bernard Pollièvre a été durant 42 ans boulanger à Craon. Il a su conjuguer son métier avec sa grande passion : les voyages. Il en est à 66 pays découverts. Sans parler anglais, sans GPS, muni de sa caméra, il va à la rencontre des habitants et de leur culture. Portrait de ce globe-trotter pas comme les autres.

 

Bernard Pollièvre est un Craonnais pure souche. Son père tenait l’une des boulangeries rue des halles. à 24 ans, il lui succède. « J’étais le plus jeune responsable d’une boulangerie à l’époque », se souvient-il.

Mais déjà sa passion du voyage a commencé à le grignoter. « J’avais vu dans un de mes livres scolaires la pagode au toit d’or Shwedagon à Rangoon, en Birmanie. Je me suis toujours dit, que j’irais la voir ».

Dans le même temps, il développe une autre passion : les films. Il était même adhérent d’un club de cinéastes à Laval. « Mes nuits étaient courtes car j’y allais le soir et parfois je ne dormais qu’une heure car j’avais le pain du lendemain à préparer ! »

Son premier voyage, il le fait alors qu’il n’a que 19 ans. « J’étais parti à Annecy avec une Renault 10 et une tente. Puis je suis descendu vers la côte d’Azur, mais je suis tombé en panne. » Cette mésaventure ne le refroidit pas. Après avoir sillonner la France, il décide d’aller en Birmanie voir cette fameuse pagode. « à l’époque personne ne connaissait. Je ne savais même pas que le pays était en guerre. Ma famille m’a dit que j’étais complètement fou ! »

Il filme et monte ses films aussi.

 

Lire la suite dans notre édition du 6 janvier.

 

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire