Segré : inquiétudes autour de l'avenir du marché du mercredi matin

10h38 - 10 janvier 2017 - par D.A
Segré : inquiétudes autour de l'avenir du marché du mercredi matin
Depuis le 4 janvier, l’ensemble des commerçants du marché est regroupé place de la Mairie.

Depuis ce mercredi 4 janvier, les commerçants non-sédentaires présents dans la rue Victor-Hugo ont tous déménagé sur la place de la Mairie. C’est la conséquence de la mise en œuvre du futur plan de circulation du centre-ville de Segré. La rue Victor-Hugo qui changera de sens, deviendra en effet ouverte à la circulation le mercredi matin. Un changement qui ne plait pas à tout le monde.

« C’est du bric et du broc ! » Quand on demande aux commerçants non-sédentaires ce qu’ils pensent de la nouvelle disposition du marché, leur réponse est cinglante. « On a l’impression de ne pas être respecté », lance par exemple Chaouki Ghannay, vendeur de vêtements.
A partir du lundi 16 janvier, le nouveau plan de circulation de la ville de Segré sera mis en œuvre. Il s’agit d’une phase de test qui durera au moins trois mois. Ce changement de plan de circulation est rendu nécessaire par le réaménagement urbain de Segré. La rue Victor-Hugo va donc changer de sens, tout comme le quai Lauingen. Ce nouveau plan nécessite donc de laisser ouverte la rue Victor-Hugo, jusqu’alors fermée le mercredi matin pour accueillir une dizaine de commerçants non-sédentaires. Décision a donc été prise de reconcentrer ces commerçants avec les autres, place de la Mairie.

Manque de concertation et de communication

Problème, les commerçants qui se rendent chaque mercredi matin sur le marché segréen se sont sentis un peu oubliés. « Si concertation il y a eu, on ne nous a pas écouté », gronde Christian Pauvert, l’un des représentants du marché au sein des différentes instances de la Ville. « En octobre dernier, lors d’une réunion, nous avions émis l’idée de libérer une trentaine de places de stationnement sur la place de la Mairie. Le jour où on devait mettre cette idée en œuvre, on a tout arrêté. » « Puis on nous a imposé ce rapatriement des commerçants de la rue Victor-Hugo sur la place de la Mairie », ajoute Patrick Lambert, vendeur de machines à coudre. « Mais cela ne s’est pas fait correctement. Il n’y a pas le linéaire nécessaire. Les allées ne sont pas prêtes. Il y a vraiment un manque de communication, lance-t-il exaspéré. C’est beaucoup trop précipité. »

Mais la question que se pose tout le monde porte sur l’avenir du marché. L’idée de rassembler l’ensemble des étals sur la place de la République fait son bonhomme de chemin. « Des études vont être réalisées et nous devrions être fixés sur la faisabilité de ce regroupement à l’automne prochain. Il faut d’abord que l’on définisse le projet final », annonce Bruno Chauvin.
L’idée de retrouver un marché qui rassemble l’alimentaire, le manufacturé et l’habillement a l’air en tout cas de ravir l’ensemble des commerçants.

0 commentaires

Envoyer un commentaire