Deux personnes portées disparues, retrouvées mortes dans le Segréen

18h01 - 09 janvier 2017 - par D.A
Deux personnes portées disparues, retrouvées mortes dans le Segréen
Deux découvertes macabres pour les gendarmes.

A quelques jours d’intervalle, les gendarmes de la compagnie de Tiercé et ceux de la compagnie de Segré ont procédé à deux découvertes de corps dans le Segréen.

Portée disparue depuis le 21 décembre, Christine Guilbault a été retrouvée sans vie le mardi 4 janvier, dans la matinée. Les militaires de la gendarmerie de Tiercé ont retrouvé son corps, recouvert par la végétation, au milieu d’un bosquet du bois de Lattay à Châteauneuf-sur-Sarthe. Cette femme âgée de 50 ans, originaire de Castellane, résidait au foyer-logement de Champigné. Il s’agissait d’une personne désorientée selon les autorités.

Le vendredi 6 janvier, c’est le corps de Claude Moquet qui a été retrouvé sur la route de la Prévière à Pouancé. La découverte a été effectuée peu de temps après que la gendarmerie de Segré a lancé un appel à témoin. Cet homme âgé de 57 ans était originaire de Moisdon-la-Rivière en Loire-Atlantique. Il venait d’être admis à l’hôpital de Pouancé pour une fracture à l’humérus à la suite d’une chute. Il avait quitté cet établissement au cours de la nuit du 3 au 4 janvier.

Selon la gendarmerie, ces deux morts ne sont pas liées et la piste criminelle « est totalement écartée ». Les circonstances de la mort, sans être encore établies formellement, sont pour le moins connues. Il s’agirait d’une mort naturelle. Le parquet d’Angers a lancé, pour chacune des affaires, une enquête.

Mots clés : mort, disparition,

0 commentaires

Envoyer un commentaire