Elle fabrique des cosmétiques au naturel

14h16 - 25 novembre 2016 - par D.A
Elle fabrique des cosmétiques au naturel
Oumayma Boualla lors d’un atelier.

Dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets, organisée dans le Segréen par le Sisto (Service de traitement des déchets), des ateliers pour apprendre à faire soi-même ses produits cosmétiques sont proposés. Deux ateliers se sont déroulés à Segré, samedi 19 novembre, deux autres ateliers sont programmés au Lion-d’Angers ce samedi 26 novembre. Les participants ont pu écouter attentivement les conseils et astuces délivrés par Oumayma Boualla, une jeune maman de Noyant-la-Gravoyère.

Comment initiez-vous les participants durant vos ateliers ?
Durant ces sessions je propose aux participants de créer leur propre dentifrice ainsi que leur déodorant maison. Par exemple pour le dentifrice, il suffit de créer une pâte avec de l’argile blanche ou verte en y ajoutant du sel ou du bicarbonate pour le détartrage. Ensuite, plusieurs options sont envisageables selon ses goûts. On peut y incorporer de l’huile essentielle d’orange, des épices comme le cumin, du charbon actif pour détoxifier les dents ou encore de la spiruline, riche en minéraux, qui permettra de renforcer l’émail des dents. Personnellement je rajoute un peu de miel pour le goût. Pour le déodorant, je conçois un produit naturel avec de l’huile de noix de coco pour hydrater la peau, que je mélange avec de la fécule de maïs pour laisser les pores transpirer. On a plus qu’a l’appliquer directement avec ses doigts.  

Comment vous-êtes vous lancée dans ses fabrications maison ?
Au départ, je souhaitais quelque chose de sain pour mes enfants. Je l’ai fait aussi par plaisir car ça m’intéressait. Ayant travaillé dans la préparation de produits pharmaceutiques, j’étais également interpellée par l’apport de produits pétrochimiques dans le cosmétique. Plus on regarde la constitution des produits cosmétiques industriels, plus on trouve des produits à éviter. Enfin, j’ai grandi au Maroc. Dans mon enfance, on utilisait beaucoup de méthodes naturelles pour les soins du corps.

Faut-il des compétences particulières ?
Je possède une rigueur scientifique due à mon ancien métier de préparatrice en pharmacie. Cela m’a permis de mieux comprendre les réactions chimiques entre les différents produits que j’utilise. Mais sans bagage particulier, chacun peut trouver des petites astuces en fouinant sur Internet. Et on se rend compte que l’on peut faire des tests à l’infini.

Faire soi-même, est-ce moins cher ?
On peut fabriquer beaucoup de produits avec ce,que l’on a naturellement chez soi, dans sa cuisine. Les plus grosses dépenses s’achètent dans les magasins bio. Mais par exemple, pour créer 100 ML de dentifrice, il suffit seulement de deux cuillères à soupe d’argile. Comme le produit se trouve dans un pot en verre, il y a aussi moins de gaspillage et moins de déchets à jeter.

Pratique -  Vous pouvez contacter directement Oumayma au 07 83 46 23 16 ou par mail à oumaymaboualla@gmail.com.

0 commentaires

Envoyer un commentaire