Aprochim : une soixantaine de manifestants pour que la pollution cesse

17h04 - 23 octobre 2016 - par M.A
Aprochim : une soixantaine de manifestants pour que la pollution cesse
Le groupe a marché de la mairie de Grez-en-Bouère jusqu'au site d'Aprochim. - © Audrey Mauny

Ce dimanche 23 octobre, malgré une météo plus que capricieuse, ils étaient une soixantaine à avoir répondu à l'appel de l'association Terre et vie d'Anjou. Ils ont manifesté, pacifiquement, de la mairie de Grez-en-Bouère au site de l'entreprise Aprochim.

Joseph Gaudin est clair : «Je ne baisserai jamais les bras.» Il l'a une fois de plus prouvé en organisant une troisième manifestation qui, à cause de la météo peu clémente, n'a attiré qu'une soixantaine de personnes dimanche 23 octobre. Le groupe, composé notamment d'anciens salariés, de riverains, de leurs amis et familles, a débuté sa marche de la mairie et s'est rendu devant le site d'Aprochim où le président de Terre et vie d'Anjou a notamment rappelé l'historique de la pollution.

Devant les caméras de France 5 qui diffusera une émission médicale sur les PCB et autres perturbateurs endocriniens en janvier prochain, Joseph Gaudin a également mentionné les travaux que l'entreprise devrait prochainement débuter «et qui permettront de lutter contre la pollution diffuse en étanchéisant notamment les liaisons toiture-bardage et en créant des sas de protection dans les différents bâtiments». S'il n'a pas été étonné que le portail de la société spécialisée dans le traitement des matériaux souillés par les PCB, il a toutefois remarqué que «cette fois ci, l'entreprise nous laissent nous exprimer tranquillement sans prendre en photo les manifestants afin de savoir s'ils sont liés aux salariés».

0 commentaires

Envoyer un commentaire