Segréen : cavaliers et attelages mobilisés pour la voie verte

11h31 - 24 juin 2016 - par G.Y
Segréen : cavaliers et attelages mobilisés pour la voie verte
Les professionnels unis pour obtenir l’accès des chevaux sur la voie verte.

Trait-Course en tête, les professionnels du monde équestre attendent avec intérêt le développement de la voie verte. Les travaux se feront en deux temps : en 2016, entre La Ferrière-de-Flée et Segré et l’année suivante entre le viaduc de Segré et Pouancé.

Attractive et en phase avec les objectifs des éleveurs, cavaliers, clubs équestres, association et syndicat de percherons, la voie verte est attendue sur l’Anjou bleu, territoire où le cheval est roi. «  Pour nous, l’aménagement de l’ancienne voie ferrée en voie verte est un atout  », explique d’entrée Jean Gastineau, président de Trait-courses.

Mardi 21 juin, plusieurs professionnels se sont donnés rendez-vous près de l’ancienne gare de La Ferrière-de-Flée, à bord d’une carriole bâchée. Il ne manquait que les chevaux qui étaient au centre de la discussion. « Nous sommes réunis pour interpeller les décideurs sur la nécessité d’ouvrir la voie verte aux chevaux. Autant aux cavaliers qu’aux attelages y compris sur le viaduc de Segré. » Les responsables des clubs équestres de Pouancé, St Sauveur et St Martin sont unanimes. Ils préfèrent la voie verte au bitume et souhaite que leur avis sera pris en compte. Ils veulent se caler sur la Mayenne et fonctionner avec un système de clé pour avoir accès aux barrières de la voie verte. « Notre but est de continuer à faire travailler nos chevaux. On essaie aussi d’en vivre un peu. » Pour eux le facteur économique n’est pas négligeable. Ils défendent aussi le bien-être animal.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire