Hilight tribe viendra transmettre son message de paix le 23 avril à Daon

00h00 - 16 avril 2016 - par M.A
Hilight tribe viendra transmettre son message de paix le 23 avril à Daon
Le groupe a déjà joué à plusieurs reprises en Mayenne et sera à Daon le 23 avril.

Précurseur dans ce style alliant musiques du monde et électro, Hilight tribe écume les scènes du monde entier depuis quinze ans pour transmettre son message de paix. Les six musiciens seront à Daon samedi 23 avril pour la première édition des Bouts de ficelles nouvelle version. Rencontre avec Ludo, le percussionniste du groupe.

Comment est né Hilight tribe  ?
On était tous, à la base, éparpillés aux quatre coins de France et puis au début des années 90, on s’est retrouvé en région parisienne. On a commencé à faire de la musique, en forêt, mais aussi à réfléchir sur le monde. à l’origine, on naviguait tous dans des styles très différents : salsa, jazz, rock, reggea.

Hilight tribe est aujourd’hui associé à la natural trance. Mais concrètement qu’y a-t-il derrière ce terme ?
Le groupe est réellement né après la rencontre avec notre producteur. Il nous a demandé d’aller préparer un album en haut d’une montagne aux Baléares, d’oublier tout ce que l’on connaissait, tout ce que l’on aimait pour inventer un nouveau style de musique.  On s’est alors imprégnés de la world musique, de la musique électronique très en vogue là-bas pour créer nos propres harmonies. Et puis on a associé cette influence aux musiques du monde, aux chants tribaux, aux musiques africaines, indiennes, aborigènes, etc. La natural trance c’est en fait la synthèse de deux influences, les musiques du monde et l’électro.

La suite de l'interview et le programme des Bouts de ficelles les 23 et 24 avril sont à retrouver dans notre édition parue ce vendredi 15 avril.

0 commentaires

Envoyer un commentaire