A Grez-en-Bouère Aprochim accuse le préfet de vouloir fermer l'usine

09h27 - 11 mars 2016 - par D.T
A Grez-en-Bouère Aprochim accuse le préfet de vouloir fermer l'usine

Aprochim a assigné mercredi 9 mars les services de l'Etat devant le juge des référés du tribunal administratif de Nantes, pour faire suspendre en urgence l'arrêté du 11 février dernier, qui lui impose de diviser par trois d'ici le mois de juillet ses rejets polluants autour du site de Grez-en-Bouère.

L'usine, spécialisée dans le traitement et l'élimination des matériaux souillés aux PCB, accuse en effet le préfet de "chercher un moyen détourné" pour la faire fermer, en lui fixant des objectifs "totalement impossibles à respecter". L'avocate d'Aprochim Sophie Blazy soupçonne aussi les services de l'Etat de vouloir indirectement faire pression sur l'industriel pour qu'il cesse de lui-même son activité, afin de ne pas s'exposer à des sanctions administratives et pénales. L'avocate parisienne estime également que l'industriel n'est pas le seul responsable de la pollution du secteur aux PCB, une entreprise voisine désormais liquidée s'étant adonnée par le passé au décapage thermique de peinture.

Le juge, qui a mis sa décision en délibéré, devrait rendre son ordonnance d'ici le début de la semaine prochaine.

Mots clés : Grez-en-Bouère,

2 commentaires
  1. teurgoule

    bonjour, pour repondre a votre question et bien dans les composants de la peinture base huile sans compter le plomb largement utiliser dans les anciennes decenies mais là on n'en parle pas!!!a bon entendeur

  2. leyves38

    Bonjour Qu'elle rapport entre le PCB et la PEINTURE .Qu'elle est le produit le plus dangereux !!!!!!!

Envoyer un commentaire


NULL