Délinquance : plus de violences, moins de cambriolages

19h00 - 05 février 2016 - par S.P
Délinquance : plus de violences, moins de cambriolages
De g. à d. : David Bièvre, chef du groupement de gendarmerie, Guirec Le Bras, procureur de la République, Philippe Vignes, préfet et Thierry Legris.

Le préfet de la Mayenne, Philippe Vignes, accompagné du procureur de la République et des responsables des forces de l'ordre, vient de dresser le bilan de la délinquance en 2015 dans le département. Si les cambriolages sont en baisse, les violences, elles, augmentent.

En Mayenne, en 2015, les atteintes aux biens (vols de véhicules, vols contre les personnes et cambriolages) ont sensiblement diminué par rapport à 2014. Avec 5 123 faits enregistrés, c’est 8 % de moins. La baisse la plus significative est à mettre au profit des cambriolages. Il y a eu l’an dernier 935 faits enregistrés dans le département, c’est 17 % de moins qu’en 2014.

La mauvaise nouvelle vient du nombre de faits de violence. Il y a eu 1 662 plaintes enregistrées en 2015, c’est 17 % de plus qu’en 2014. Nombre de ces violences sont commises dans la sphère privée, au sein des familles. « Ces faits, insiste le représentant de l’état, interviennent le plus souvent dans un contexte d’alcoolisation excessive. »

Dans le détail en Mayenne en 2015:

  • - 17 % de cambriolages
  • 140 cambriolages enregistrés par la brigade de Château-Gontier
  • + 17 % de violences
  • 523 violences intra-familiales (+ 15 %)
  • 23 % des cambriolages élucidés
  • + 18 % d’infractions à la législation sur les stupéfiants (détention, usage et revente)
  • 18 trafics de stupéfiants démantelés
  • 4 000 heures de travail supplémentaires en novembre et décembre pour les policiers et gendarmes liées à l’état
  • d’urgence (avec des effectifs quasi-constants)

0 commentaires

Envoyer un commentaire