Segréen : un plan "mare" sur le bassin de l'Oudon Sud

11h12 - 24 avril 2015 - par G.Y
Segréen : un plan
Mariette Lorenzi, maire de Nyoiseau, Eric Olivier et Christian Delahaye, respectivement technicien et vice-président du SBOS devant la mare communale

Depuis dix ans, les mares sont en nette régression. Pour y remédier, le Syndicat de bassin de l’Oudon Sud crée un plan d’actions avec deux objectifs : préserver les mares existantes et en récréer dans des lieux utiles.

Première action : un inventaire des mares à l’échelle du  syndicat de bassin de l’Oudon sud, un territoire qui comprend 45 communes sur 700 km2. Ce travail a été confié à Eric Olivier, titulaire d’un master d’écologie en formation de technicien du génie écologique au CFPPA du Fresne à Angers. Pendant ses trois mois de stage au SBOS, l’étudiant a réalisé un travail de recherche et d’observation, utile autant pour les collectivités que pour les particuliers.

Sur le terrain, des diagnostics complémentaires  (description des mares et paysages, inventaires des amphibiens) ont permis une mise en réseau des mares.Autre objectif du SBOS : mettre en place tous les ans des opérations techniques de restauration et de création de mares.  Selon la nature du site, des travaux de curage partiel, d’adoucissement de berge ou de bucheronnage pourront être préconisés. Des actions concrêtes vont démarrer fin 2015 à Vern-d’Anjou, le long de l’Hommée où se trouve un réseau de mares contenant pas mal d’amphibiens. D’autres projets sont à l’étude : une création de mare à Sainte-Gemmes-d’Andigné et une restauration et création à Bouillé-Ménard.

Mots clés : Segréen, plan, mare,

0 commentaires

Envoyer un commentaire