Le schéma de cohérence territoriale du Pays de Meslay-Grez voté fin mars

00h00 - 08 mars 2015 - par S.P
Le schéma de cohérence territoriale du Pays de Meslay-Grez voté fin mars
Les élus du Pays de Meslay-Grez ont écouté la présentation du projet de Scot.

A l'étude depuis trois ans, le Scot (schéma de cohérence territorial) du Pays de Meslay-Grez d'ici à 2035 a été présenté au public le 2 mars. Il sera arrêté fin mars. Des réactions dans la salle ont porté sur la pression urbaine jugée trop forte dans les communes rurales et sur le volet environnemental ne traitant pas la pollution d'Aprochim.

Le maire d'Arquenay s'est interrogé : «30% des nouveaux logements sur Meslay prévus sur Meslay-du-Maine ; il ne reste pas grand chose pour les autres.» Benoît Marichal administrateur d'Entre Taude et Bellebranche a reproché à ce Scot «une pression urbaine identique aux années précédentes (...) 15 logements à l'hectare à Meslay, alors qu'on en prévoit 12 à 14 pour d'autres communes rurales, c'est peu.» Concernant Aprochim, celui-ci a regretté qu'il n'y ait pas d'inscrit «une carte limitant l'urbanisation par rapport à l'usine». Une autre personne dans la salle a exhorté les élus du Pays à se montrer «acteurs dans le traitement de la pollution». Les élus se sont tus pendant la présentation du Scot et du document d'orientations et d'objectifs qui planifie les enjeux d'ici à 2035 sur le territoire de Meslay-Grez. Le président de la communauté de communes, Bernard Boizard, a seulement fait remarquer qu'il trouvait satisfaisant «les avis s'expriment ; c'est l'objet de cette réunion publique».

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL