Paraplégique, Dany Leray profite des plaisirs de la glisse

09h50 - 04 octobre 2013
Paraplégique, Dany Leray profite des plaisirs de la glisse

Depuis un an, Dany Leray découvre les joies du ski nautique à Château-Gontier. Le club est d'ailleurs le seul du sud-Mayenne à accueillir des sportifs handisport

Handball, basket, vélo, canoé... Rien n'arrête Dany Leray. A 27 ans et malgré son fauteuil roulant,  le jeune homme vit sa passion pour le sport à fond. Et depuis un an, il a ajouté une nouvelle corde à son arc en s'essayant au ski nautique. A Château-Gontier, il a trouvé un club prêt à l'accueillir et à lui mettre à disposition le matériel adéquat. «Au début, Emmanuel Guillon du comité départemental handisport m'a beaucoup aidé et puis ensuite, je suis devenu de plus en plus autonome», avoue le sportif originaire de L'Huisserie.
Mercredi sur La Mayenne, il testait pour la première fois le siège qu'il a lui même fabriqué grâce à l'aide de ses amis. Intégré à un wakeboard, le dispositif va permettre au sportif paraplégique de s'entraîner avec son propre matériel.
Des valides dans les sections handisport

Un équipement supplémentaire qui vient s'ajouter au fauteuil spécial pour la pratique du basket et du hand et au handbike pour le vélo. «C'est un investissement c'est sûr (NDLR comptez environ 4 000 euros par équipement) mais ça me permet d'être autonome», affirme Dany Leray qui pratique notamment le basket à Rennes en National 1 C. «J'en faisais à Laval aux Francs-Archers avant mais à cause du manque d'effectif, j'ai préféré changé de club.» Et le cas du basket n'est pas unique en Mayenne. «La plupart des associations manque de joueurs pour créer des sections handisport», soutien le jeune homme qui ajoute : «il faut savoir que même les valides peuvent intégrer ces sections». Ces derniers auront d'ailleurs l'opportunité de découvrir quelques unes des disciplines handisport proposées en Mayenne ce samedi 5 octobre à la Halle du Haut-Anjou à Château-Gontier. «Ce sera aussi l'occasion pour les personnes handicapées qui n'osent pas se lancer de tester ces activités», conclut Dany Leray.

Mots clés : sports handicap,

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire