Jacques Béline va démissionner en mars

00h00 - 22 janvier 2010
Jacques Béline va démissionner en mars

«Je resterai Chazéen de coeur», a lancé Jacques Béline, à l'issue de cette cérémonie de voeux. Le maire va quitter son poste, fin mars, pour des raisons professionnelles.

Il s'installera en Bretagne, où il devrait reprendre un commerçe, une maison de la presse, dans l'agglomération lorientaise. Après 28 ans d'engagement politique dans le Pouancéen, une grande figure de la région quitte la vie publique locale. Jacques Béline débute sa carrière politique en 1982. Il est élu conseiller général du canton de Pouancé, et le restera jusqu'en 2004. Il sera vice-président du conseil général, attaché à l'agriculture et à l'environnement, de 1994 à 2004. En 1983, il est élu maire de Chazé-Henry. Dans la foulée, il devient président du SIVOM, l'ancêtre de la communauté de communes. Il le restera jusqu'en 2001. Après 18 ans à la mairie de Chazé-Henry, en 2001, il décide de tenter sa chance à Pouancé pour les élections municipales. Battu, cette défaite marque un coup d'arrêt dans sa carrière politique. Elu conseiller régional de 1988 à 2004, il remplacera Roselyne Bachelot, nommée ministre, et siègera de 2007 à mars 2010. Jacques Béline fut l'un des artisans créateurs du centre d'entraînement du galop de l'Ouest, basé à Pouancé. Il fut le président du syndicat mixte du centre de 1996 à 2001. Il était aussi administrateur de l'agence de l'eau Loire-Bretagne. Enfin, il est rappelé à la mairie de Chazé-Henry, en 2006. Il est réélu, en mars 2008. «J'ai beaucoup appris. Le mandat de maire est celui qui est le plus proche de la population. J'ai l'envie de prendre un risque professionnel. A cet instant, je pense à mon grand père. Il fut maire de Chazé-Henry. De toute façon, personne n'est irremplaçable. Il faut savoir se retirer quand il le faut».

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire