Projections de films et collecte de dons avec Emmaüs le 16 juin

00h00 - 14 juin 2004
Projections de films et collecte de dons avec Emmaüs le 16 juin

La municipalité a répondu favorablement à l’appel de la communauté d’Emmaüs pour sensibiliser à son action. Le mercredi 16 juin, toute la journée, les compagnons recueilleront les différents dons en matériel et objets. Le soir, deux projections exclusives montreront le travail des chiffonniers d’Emmaüs dans les années 1950-60.C’était il y a tout juste 50 ans. Après son coup de gueule de l’hiver 1954, l’abbé Pierre était venu renouveler son appel à Laval le 1er mai. Son déplacement et les fonds recueillis avaient permis la construction des quatre premiers pavillons boulevard des Trappistines. En 1959-1960, la récolte de ferrailles d’un groupe de compagnons itinérants qui avait parcouru le département pendant sept à huit mois rendait possible l’érection de 32 autres pavillons dont 12 à Craon. Aujourd’hui, trente compagnons vivent sur le site de Villiers-Charlemagne. La communauté accueille également deux à trois passagers acceptés à séjourner trois jours maximum. «Parce qu’ils ne travaillent pas. Nous nous devons d’être juste avec le reste des compagnons qui trie et remet en état les différents objets et matériels donnés», explique Alain Bachalard, le président. La communauté vit des dons et participe à des actions de solidarité sur le plan local et au Burkina Faso. Même si l’année 2003 fut déficitaire, le partenariat avec l’Afrique a continué de fonctionner. «Les Burkinabés ont vraiment besoin de nous. Cinq tonnes de poudre de lait vont partir d’ici une semaine.» Deux documents à ne pas manquerAprès Laval, Craon, Ernée, Meslay et Evron, la ville de Château-Gontier va promouvoir à son tour l’action d’Emmaüs. Le mercredi 16 juin, de 9h à 12h, place de l’hôtel de ville et de Pays, un camion recevra les dons, vaisselle, bibelots, outils, jouets, livres, vêtements, «le tout en bon état afin que ce soit réutilisable». La même opération est reconduite l’après-midi, de 13h30 à 17h place de la mairie annexe de Bazouges. Le soir, à 20h30, au foyer rural de Bazouges, deux projections inédites. D’abord un documentaire de 11 minutes «Les chiffonniers d’Emmaüs en Mayenne 1950-60». Le document évoque la journée du dimanche 10 janvier 1960 où tracteurs agricoles et camions surchargées de ferraille, papiers, cartons se mettent en route dans plus de quarante communes et convergent vers Laval. Le film qui suivra «Les chiffonniers d’Emmaüs» est, contrairement à «Hiver 54», très peu connu. Tourné par Robert Darene d’après le livre de Boris Simon qui a vécu avec les premiers compagnons, la bobine noir et blanc, présentée au public en février 1955, a immortalisé le début de l’aventure de l’Abbé Pierre. Des membres du bureau d’Emmaüs 53 pourront répondre aux questions de la salle à l’issue de la projection. Cette soirée est gratuite. Des cartes postales des 50 ans d’Emmaüs - un euro l’unité - seront en vente pour aider la communauté. «Nous avons notamment besoin de 150 000 euros pour la mise aux normes de la salle des ventes de Laval», précise le président.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire