La foire-exposition fait de la résistance

00h00 - 07 septembre 2006
La foire-exposition fait de la résistance

Pour ne pas voir la manifestation mourir à petit feu, il y a deux ans, Claude Poirier, membre du comité organisateur, décidait de coupler la fête de l’élevage et la foire-exposition. Bien lui en a pris. Le week-end dernier, la foire-expo de Candé a fêté sa 155e édition sous un temps bien maussade. Cela n’a pas empêché les multiples animations prévues par les comices agricoles des cantons de Candé et du Louroux-Béconnais de se dérouler à côté de la foire.Vente de chevaux de trait breton. C’était la nouveauté cette année. Une quinzaine d’éleveurs, venus avec une quarantaine d’animaux, étaient regroupés, dimanche matin, à quelques pas du parc de la mairie pour effectuer une vente à l’amiable.Chiens de meutes. Dans les cages, quatre races de chiens de chasse étaient représentées : les beagle Elisabeth, les Anglo-Français, les fauves de Bretagne et les fox-terrier. Cette présentation était effectuée par le groupement d’intérêt cynégétique (GIC). Mini-ferme. Près de 300 animaux étaient visibles dans les enclos de la mini-ferme. Lionel Tilson avait amené ses poules, oies, faisans et autres chèvres et truies pour le plus grand plaisir des enfants.Présentation de bovins. 150 bovins étaient présents sous le chapiteau le week-end dernier. Aussi bien des races à lait (normande, prim’holstein, brune) qu’à viande (rouge des prés, limousine, charolaise). 18 exposants ont présenté leurs bêtes qui pour certaines ont participé au concours.Tonte des moutons. 10 éleveurs d’ovins étaient à la foire exposition pour présenter environ 70 moutons de 9 races différentes. Des démonstrations de tonte ont été effectuées. Noter qu’environ 2 kilos de laine sont enlevés sur un animal.280 oiseaux. Pour la première fois, la société angevine des amis des oiseaux d’Avrillé avait fait le déplacement à Candé en emmenant dans ses bagages 280 volatiles. Des cailles aux perruches en passant par les inséparables, la vente a été plutôt colorée.18 exposants d’art. 18 artisans d’art étaient présents dans les stands de la foire-expo. Parmi eux, l’association Pilimpikou de Noyant-la-Gravoyère qui revend des produits de l’artisanat burkinabé (bijoux, statuettes, maroquinerie). Ses membres font régulièrement le voyage au Burkina-Faso afin de ramener des produits pour les revendre ensuite dans l’hexagone. L’argent récolté permet la scolarisation d’enfants burkinabés ainsi que l’achat et la plantation d’arbres fruitiers.Succès du défilé. La salle Beaulieu était pleine, samedi soir, pour assister au défilé présenté par Michel Gallienne. Treize commerçants se sont associés pour cette manifestation en allant des domaines du prêt-à-porter ou de la maroquinerie à ceux de la photographie ou des arts de la table. Pendant une heure et demie, les spectateurs ont vu passer les nouvelles tendances. Le clou du spectacle étant bien entendu les robes de mariées.Divertissements. Dimanche, pour divertir les badauds, l’humoriste Bruno Blondel était de la partie. Les cavaliers de l’orage ont, eux, apporté une touche médiévale à la fête avec leurs démonstrations à cheval ou avec leurs épées des traditions du moyen-âge. Avec le Chri’s Country Horse, une ambiance country s’est installée dans le parc de la mairie. Vide-grenier. L’association des parents d’élèves de l’école publique du Val-de-l’erdre organisait son vide-grenier annuel. Malgré le temps médiocre, treize exposants ont tout de même tenu à déballer leurs cartons pour faire des affaires.Aurélie Richard

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire