Le surcoût de 22 370 € pour les déchets de Suez a été annulé par Anjou bleu communauté

12h30 - 09 octobre 2019 - par G.Y
Le surcoût de 22 370 € pour les déchets de Suez a été annulé par Anjou bleu communauté
Le site de Méta Bio Energie sur la zone d’activité de Bel-Air de Combrée.

En juin 2019, le conseil communautaire d’Anjou bleu communauté a approuvé un avenant au marché des déchets verts que Suez traitaient pour le compte d’ABC. Mardi 24 septembre, le dossier était à nouveau à l’ordre du jour du conseil d’ABC.

Ces déchets de bois des déchèteries de Pouancé et Combrée acheminés habituellement vers Méta Bio Energie sur le site de Bel-Air de Combrée ont changé de destination à la suite de contraintes d’exploitation liées en partie à un icendie en janvier 2019. Les déchets ont pris la direction d’une plateforme de broyage à Coudray, 70 km plus loin, puis à Vallet, 202 km aller-retour. Le nouvel avenant courant du 1er juillet au 31 décembre 2019 faisait apparaitre un surcoût de 22 370 € pour la collectivité.

Recours gracieux de Bien Vivre en Anjou

L’Association bien Vivre en Anjou a réagi dès le 4 juillet 2019 en envoyant un recours gracieux au préfet de Maine-et-Loire. Dans un courrier envoyé également à ABC, l’association demandait que ce vote, autorisant le paiement de 22 370 €, soit annnulé. Anne Danjou, sa présidente, s’appuie sur l’arrêté de mise en demeure du 8 août 2018. « Il n’interdit ni la réception, ni le broyage des déchets verts sur le site de Méta Bio Energie (…) Si Suez n’est plus en mesure de réaliser ces opérations, ce n’est pas le problème de la collectivité, et ce n’est pas à elle de payer. »

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 4 octobre 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire