Face au projet éolien, les défenseurs du château de Falloux du Bourg-d'Iré invitent à « écrire au maximum à la ministre »

17h00 - 15 septembre 2019 - par D.A
Face au projet éolien, les défenseurs du château de Falloux du Bourg-d'Iré invitent à « écrire au maximum à la ministre »
Les propriétaires américains ont décidé de mettre en vente le château il y a quelques semaines. - © Haut Anjou

L'Association bien vivre en Anjou (ABVEA), plus connue pour son opposition massive au développement de la méthanisation, continue son combat contre le projet éolien des communes de Loiré et du Bourg-d'Iré. Elle maintien son soutien envers les propriétaires du château de Falloux.

« Patrimoine participatif : aidez-nous à sauver les villages de Loiré et du Bourg-d’Iré, leurs paysages et leur patrimoine. Avec deux timbres postaux et cinq minutes de votre temps vous pouvez faire beaucoup. » Ce sont les premiers mots d’un nouvel appel à la mobilisation pour s’opposer au projet éolien sur les communes de Loiré et du Bourg-d’Iré.

Un soutien renouvelé

Signé de l’Association bien vivre en Anjou (ABVEA), ce nouveau message diffusé sur les réseaux sociaux mais également envoyé à de nombreux maires, vise à « inciter les habitants à écrire au maximum à la ministre de la Transition écologique et solidaire, élisabeth Borne, pour montrer une opposition massive à tous ces projets éoliens qui fleurissent partout en France et qui dénaturent nos paysages », martèle Anne Danjou, présidente de l’ABVEA.

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 13 septembre 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire