Victime de violences conjugales, une Castrogontérienne témoigne

06h00 - 09 septembre 2019 - par S.P
Victime de violences conjugales, une Castrogontérienne témoigne
Femme battue pendant dix ans, elle revit seulement un peu aujourd'hui. - © P.S.

Avec la recrudescence des féminicides en France, l’Etat lance un Grenelle sur les violences conjugales, avec les associations. Il y a urgence. A l’instar de Sylvie (nom d'emprunt), 29 ans, qui vit à Château-Gontier.

Sylvie *, 29 ans, témoigne de l’enfer de son quotidien pendant dix ans.

Abandonnée par sa mère à l’âge d’un mois et demi, élevée par son grand-père, faute d’un père stable, Sylvie n’a pas eu l’enfance qu’un enfant mériterait. « J’ai fait des fugues, je suis allée en foyer. J’ai manqué de repères », avoue la jeune femme d’origine castrogontérienne.

«Il me fait du chantage»

Elle rencontre son mari à Paris. Elle a 19 ans. « J’ai vu en lui un sauveur. » En 2010, elle le suit à Marseille. « On s’est mariés. Les premières violences ont commencé juste après. Il faisait passer cela pour de la jalousie. »

Le couple se sépare six mois. « Il disait qu’il n’allait plus me frapper. J’ai voulu y croire. Je suis revenue, j’étais enceinte de ma fille. Je souhaitais pour mon enfant une vie de famille que je n’avais pas eue. »

Les violences reprennent... «Il me fait du chantage..

Article complet à retrouver dans l'édition du journal Haut Anjou du 6 septembre 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire