Une Lionnaise réalise son rêve en investissant dans un food truck

11h00 - 01 septembre 2019 - par D.A
Une Lionnaise réalise son rêve  en investissant dans un food truck
Soizic Barrault a investi un peu plus de 3?000?€ dans l’aménagement de son food truck.

A 33 ans, Soizic Barrault est sur le point de réaliser son rêve. Maman de trois enfants, la Lionnaise va enfin concrétiser sa passion pour la cuisine. Elle a choisi la restauration mobile et vient d’investir dans un food truck.

Soizic Barrault a été maman au foyer pendant une dizaine d’années. Ses trois enfants, Lyzéa, Tymao et Marley, ont respectivement 10 ans, 7 ans et dix mois. « J’ai été très présente les premières années mais maintenant il est temps que je reprenne une activité professionnelle. »

« Cet été, j’ai découvert une petite remorque de food truck sur Facebook. L’annonce m’a tout de suite intéressée.» Soizic Barrault, visiblement ravie de son acquisition, a remercié ceux qui l’ont aidée à financer cet achat.

Cagnotte de 335 €

Dès début juillet, la Lionnaise a ouvert un compte sur le site Internet leetchi.com pour une durée de 70 jours. La récolte de fonds en ligne a atteint 335 € en près de 30 jours. Soizic Barrault a déjà enregistré quinze participations. « Ce sont surtout des amis qui nous ont aidés. Ils savent que j’adore faire à manger et recevoir. Quand je leur ai annoncé mon projet, ils ont tous trouvé cela logique. » En quelques semaines, Soizic et Sébastien ont refait les peintures. La remorque est déjà bien équipée mais il reste quelques ustensiles à acheter. Soizic a besoin d’une plancha et d’un frigo. Elle doit s’équiper d’un petit groupe électrogène et prévoir un budget pour la publicité.

Elle se donne encore quelques mois pour préparer sa carte de burgers, des classiques avec des sauces maison. Son souhait est de travailler en priorité avec les producteurs locaux en viande et en légumes. En janvier, son food truck devrait être complètement opérationnel et visible dans un rayon de 20 km autour du Lion-d’Angers.

Pratique - Contact au 07 68 96 22 72.

Article complet à découvrir dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 30 août 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire