Corentin est la quatrième génération au garage Trouillet à Cuillé

06h00 - 28 août 2019 - par S.P
Corentin est la quatrième génération au garage Trouillet à Cuillé
L'équipe de mécaniciens du garage Trouillet. - © P.S.

Quand certaines petites communes rurales souffrent de voir s’en aller le dernier commerce, Cuillé en revanche s’en sort bien et compte même un garage. L’Agence Trouillet se transmet de père en fils.

Gaston Maignan a créé le garage en 1934, à l’entrée du village à proximité de la pharmacie, rue du Maine. «A14 ans, mon père Fernand venait à vélo de Chemazé pour y faire son apprentissage

«Au garage, il y a appris le métier de mécanicien. Il a rencontré ma mère, Janine, la fille de Gaston, qu’il a épousée par la suite», déclare Philippe Trouillet, le fils de Fernand.

Fernand Trouillet succède à son beau-père en 1960. En 1974, il fait construire un nouveau garage, où se situe aujourd’hui l’établissement Trouillet, rue du Maine.

Diplômé d’un CAP/BEP en mécanique et d’un BT (brevet de technicien) en automobile, Philippe Trouillet travaillera avec son père avant de s’installer à son tour en 1984. à 56 ans, il en est toujours le gérant.

Le métier a évolué

« Le garage est devenu une agence Renault en 1970. Dans ces années là, on faisait beaucoup l’entretien des poids lourds, c’est pour cela que le garage est grand, indique Philippe Trouillet. Cette époque est révolue. Notre activité se porte principalement sur la vente et l’entretien de véhicules de tourisme ».

Et le métier va encore évoluer...

Article complet à retrouver dans l'édition du journal Haut Anjou du vendredi 23 août 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire