La pêche à la carpe, une passion mayennaise

06h00 - 25 août 2019 - par M.A
La pêche à la carpe, une passion mayennaise
Alexandre Breteau à la pêche à la carpe au pont de la Valette, à Houssay. - © Haut Anjou

La première manche de la finale du championnat de France de pêche à la carpe va se dérouler du 24 au 27 août sur les bords de la Mayenne, entre l’Huisserie et Houssay. L’occasion de découvrir cette pêche très pratiquée en sud-Mayenne, en étang comme en rivière.

Ce n’est pas pour rien qu’une partie des championnats de France se déroule en Mayenne. Pas moins de six clubs de pêche à la carpe existent dans le département. « On a un secteur de pêche autorisé de plus de 80 km, ce qui est assez exceptionnel », assure Nicolas Justal, président du club castrogontérien carpe-passion 53.

L’aspect convivial de cette pêche a démocratisé la discipline au début des années 2000. « Il y a eu un gros boom à cette période mais aujourd’hui il ne reste que les mordus », indique-t-il.

C’est par exemple le cas d’Alexandre Breteau, 23 ans, qui vient régulièrement pêcher sur la Mayenne. « Je trouve ça plus intéressant de venir en rivière plutôt qu’en étang. Les carpes  n’ont pas l’habitude d’être pêchées et sont plus sauvages. »

« C’est vraiment un sport »

A quelques kilomètres de là, Kévin Percher et Allan Parcouet sont installés au village vacances et pêche de Villiers-Charlemagne. Les deux cousins, qui vivent à Rennes et au Mans, ont décidé de louer un chalet avec copines et enfant pendant une semaine.

« Je préfère venir en étang pour pêcher la carpe », explique Kévin Percher. « Ce qui est bien, c’est qu’on peut venir en famille, poursuit Allan Parcouet. Et puis ici, il y a vraiment des grosses carpes. Les combats peuvent durer dix à quinze minutes. C’est vraiment un sport. »

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 23 août 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire