Les agriculteurs du Segréen solidaires face à la sécheresse

11h00 - 09 août 2019 - par G.Y
Les agriculteurs du Segréen solidaires face à la sécheresse
Le manque de fourrage devient préoccupant à l’échelle départementale.

Avec les fortes chaleurs de ces dernières semaines, certains agriculteurs en manque de fourrage commencent déjà à piocher dans les stocks d’hiver. Ils sont invités à se mettre en relation.

Après deux épisodes caniculaires en l’espace de quelques jours, « beaucoup d’exploitations vont se retrouver en situation délicate du fait du manque de fourrage », ont souligné les Jeunes agriculteurs (JA) 49 lors de la récolte de l’opération Sacs de blé, mercredi 31 juillet, à Sainte-Gemmes-d’Andigné.

Face à cette situation délicate, dont le Maine-et-Loire ne fait pas figure d’exception, les JA annoncent qu’« il faut qu’on se mette en action pour essayer de mettre en relation différents agriculteurs qui pourraient avoir davantage de fourrage ou des céréales qu’ils pourraient proposer à des éleveurs pour la récolte », explique Ludovic Roncin, président des Jeunes agriculteurs du 49. A noter également que la « récolte devrait normalement avoir lieu en septembre mais commence dès maintenant pour certains secteurs, malheureusement ».

Le bouche-à-oreille

Frédéric Robert, vice-président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricole (FDSEA) de Maine-et-Loire, a également rappelé la mise en place d’une bourse d’échange sur le site Internet de la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. « Cela permet de se mettre en relation avec des agriculteurs des départements limitrophes. » Le vice-président a également rappelé l’importance du bouche-à-oreille local.

«Certains attaquent déjà les stocks d’hiver », soutient Ludovic Roncin. Une opération solidaire comme celle-ci n’a rien de nouveau localement. « Cela a plutôt bien réagi, on a retrouvé une solidarité qui fait plaisir à entendre dans les campagnes », complète Frédéric Robert.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 9 août 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire