Enfin une chambre adaptée pour Mellyne à Ruillé-Froid-Fonds

14h00 - 09 août 2019 - par R.G
Enfin une chambre adaptée pour Mellyne à Ruillé-Froid-Fonds
Mellyne entourée de ses parents et de ses deux petites sœurs dans sa nouvelle chambre qui comprend également une salle de bain. - © Haut Anjou

Après plus de trois ans de combat, les parents de la jeune Mellyne ont pu lui aménager une chambre adaptée. Un confort pour la jeune fille atteinte du syndrome Aicardi-Goutières.

Ils auront dû faire preuve de patience. Plus de trois ans. Mais elle n’aura pas été vaine. En début de semaine, Aurélie et Tony Cerveux ne cachaient pas leur joie et satisfaction en voyant le sourire se dessiner sur le visage de Mellyne.

Un long dossier

Depuis ce mercredi 7 août, la jeune fille de 12 ans profite désormais d’une chambre adaptée. Dorénavant, plus besoin de se rendre au premier étage de la maison familiale, c’est une pièce de 20 m2 qui a été aménagée au rez-de-chaussée avec une salle de bain.

Un long projet qui n’a pas été simple à mener d’un point de vue financier notamment. Le coût des travaux, réalisés par des entreprises locales, n’est pas anodin : 22 500 €.

« Nous avons eu plusieurs aides (mutuelle, Crédit mutuel, association, Maison départementale de l’autonomie...). Nous avions un reste à charge de 4 000 euros », expliquent les parents qui apportent les derniers détails à la chambre de leur aînée des trois filles dont le thème de la musique, une passion pour Mellyne, a été retenu pour décorer son espace de vie.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 9 août 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire