Malgré les 50 000 € de travaux, l'église de La Ferrière-de-Flée ne rouvrira pas ses portes

17h00 - 12 juillet 2019 - par D.A
Malgré les 50 000 € de travaux, l'église de La Ferrière-de-Flée ne rouvrira pas ses portes
L’entreprise inspecte chaque recoin de l’église pour voir ce qui doit être retiré. - © Haut Anjou

Déjà près de 30 ans qu’une partie de l’édifice religieux est interdite au public. Totalement fermée depuis 2013, on se rapproche peu à peu de sa destruction même si pour le moment elle vient d’être mise en sécurité

Parfois à plus de 25 mètres de haut, les ouvriers sont à pied d’œuvre autour de l’église de La Ferrière-de-Flée depuis le début du mois de juillet. à coups de petits maillets et marteaux, ils tapotent la pierre de l’édifice. L’édifice se compose principalement de tuffeau, granit et sable (dont une partie issue des carrières de Nyoiseau).

En quelques secondes le sol est jonché de petits morceaux de pierre qui menaçaient de s’effondrer... Un triste spectacle devenu indispensable pour la sécurité des environs de l’édifice religieux entièrement fermé au public depuis 2013.

50 000 € de travaux

« Les ouvriers doivent retirer tout ce qui menace de s’effondrer, explique le maire délégué, Olivier Chauveau. L’arrêté de mise en péril de l’édifice date de 2013. Le clocher porche et la première travée sont fermés depuis 1991. »

Sinon, sécuriser c’est bien, mais ensuite ? « Ces travaux vont nous laisser entre cinq et dix ans pour prendre une décision »,

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 12 juillet 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire