Des routes gallo-romaines sur le tracé de la voie de contournement de Cossé-le-Vivien

14h00 - 13 juillet 2019 - par S.P
Des routes gallo-romaines sur  le tracé de la voie de contournement de Cossé-le-Vivien
Le chantier de fouilles se déroule dans quatre sites sur près de sept hectares. - © Haut Anjou

Des vestiges datés de la fin de l’époque gauloise et de l’Antiquité ont été mis à jour lors des travaux de fouilles archéologiques débutés en mai 2019 sur le tracé de la future voie de contournement de Cossé-le-Vivien.

A la suite de la découverte de traces d’occupation humaine au niveau de la future voie du contournement de Cossé-le-Vivien, un bureau d’études a été missionné pour des travaux de fouilles archéologiques préventives.

L’équipe de l’entreprise d’études et valorisations archéologiques (Eveha) de Limoges, qui a été retenu pour la conduite des travaux, a organisé une visite du chantier mardi 9 juillet.

Signature d'une convention de financement

Les travaux de fouilles ont permis de découvrir plusieurs axes de circulation, des zones d’habitations mais aussi des céramiques, du verre et du métal.

Le coût du chantier est de 1,37 million d’euros. Après la visite du chantier, la convention de financement du projet du contournement a été signée à la mairie. 

« La première demande de la mairie pour ce contournement date de 1991. Je suis donc très heureux de voir démarrer les travaux », se félicite Christophe Langouët, le maire de Cossé-le-Vivien.

Article complet à retrouver dans votre édition du Haut Anjou vendredi 12 juillet 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire