Ibrahim Maalouf donne du piquant au Saveurs jazz festival de Segré

02h30 - 07 juillet 2019 - par D.A
Ibrahim Maalouf donne du piquant au Saveurs jazz festival de Segré
Ibrahim Maalouf a une nouvelle fois bluffé son public par sa présence scénique - © Haut-Anjou

Cinq ans après sa venue à Saveurs Jazz, Ibrahim Maalouf a de nouveau fait vibrer le public segréen, samedi 6 juillet, venu nombreux au lycée Bourg-Chevreau pour l'acclamer.

Tout en douceur à la Scène du parc avec la danoise francophile Line Kruse et son septet, enflammée à la Scène de la marmite avec le groupe manceau-angevin Bad Fat et le chanteur étasunien Napoléon Maddox, l'avant-dernière soirée de l'édition 2019 du Saveurs jazz festival s'est terminée en apothéose avec Ibrahim Maalouf.

Le trompettiste s'en est donné une nouvelle fois à cœur joie pour marquer de son empreinte son passage dans le Maine-et-Loire, en s'appuyant sur les musiciens du Haïdouti Orkestar avec qui il avait collaboré sur La Vache, film dont plusieurs morceaux ont été repris ce samedi soir. 

Un orchestre en forme de Tour de Babel

Un brass band composé de français, grecs, turcs, tsiganes de Roumanie et de Serbie, comme pour symboliser cette union musicale des peuples prônée par Ibrahim Maalouf. 

C'est aussi en ce sens qu'il avait invité Zéki Ayad Çölas, « premier turc à chanter en arabe », selon lui, mais aussi la chanteuse kurde Edika Gunduz et la danseuse espagnole Nuria Rovira Salat. 

Entamé samedi soir, le concert s'est achevé dimanche aux premières heures dans la folie la plus totale, rappelant ainsi la prestation de la veille d’Emir Kusturica, qui navigue lui aussi aisément entre les Balkans et la sphère orientale.

Le Saveur jazz festival se termine ce dimanche 7 juillet avec notamment Thomas Dutronc.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire