A Segré, André Daidj développe des engins roulant adaptés au handicap de chacun

19h00 - 08 juillet 2019 - par D.A
A Segré, André Daidj développe des engins roulant adaptés au handicap de chacun
André Daidj conçoit des engins pour une nouvelle mobilité, comme ici son Easy Rider. - © Haut Anjou

Depuis près d’un an, l’entreprise OBW Street Style dispose d’un entrepôt dans la zone économique à Segré. Son gérant, André Daidj, y conçoit et assemble des engins dédiés à une nouvelle mobilité. Certains s’adaptent au handicap de chacun.

En 2016, André Daidj âgé de  42 ans a lancé son entreprise avec deux autres amis. Il occupe aujourd’hui le poste de président-fondateur. OBW Street Style, c’est « de la conception et développement de la mobilité électrique inclusive et mobilité urbaine », résume André Daidj. 

« Je développe des solutions de mobilité qui ont une certaine stabilité. » C’est-à-dire des gyropodes, des petits deux-roues légers ou des tricycles pour se balader en ville. Le tout vendu sur Internet ou dans la boutique à Angers.

Modulable pour toute forme de handicap

A la vue de cet engin utilisable malgré un handicap, une nouvelle clientèle s’est tournée vers André et ses drôles d’engins roulants. « Quand je suis arrivé à mon centre de rééducation avec mon gyro adapté, beaucoup de personnes ont voulu en avoir un. Mais il fallait que l’appareil reçoive une certification médicale, ce qui devrait bientôt se faire grâce à une levée de fonds. » C’est dans son entrepôt à Segré que l’entrepreneur permet également à des appareils de s’adapter au handicap d’une personne.

L'article dans son intégralité à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 5 juillet 2019, édition papier ou numérique.

 

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire