Les petites mains du Saveurs jazz de Segré : Jean Thévenoux immortalise l'événement depuis 2013

17h00 - 04 juillet 2019 - par D.A
Les petites mains du Saveurs jazz de Segré : Jean Thévenoux immortalise l'événement depuis 2013
Jean Thévenoux, fondateur de l’atelier Regards à Segré, est bénévole et photographe du Saveurs Jazz depuis 2013. - © Haut Anjou

Jean Thévenoux est bénévole du Saveurs Jazz depuis 2013. Il est l’un des nombreux photographes présents à temps plein sur le festival.

Votre hebdomadaire vous emmène à la rencontre de ceux qui font le Saveurs jazz festival de Segré. Des petites mains pleines de vie ! Cette semaine, on rencontre Jean-Thévenoux, l'un des photographes de l'événement.

Jean Thévenoux a franchi le cap l’été 2013, après un échange en amont du festival avec Robin Godicheau, le coordinateur de l’événement. Tous deux se connaissent bien. Ils sont passés par le Foyer laïque de Noyant-la-Gravoyère à des époques différentes. Robin y a organisé des manifestations musicales et Jean avait monté un club photo quand il était enseignant à l’école René-Brossard.

« Je voulais me rapprocher de la photo de spectacle, être au plus près de la scène pour mieux capter les regards. »

Capter les ambiances

Ses premières années, Jean Thévenoux les a consacrées essentiellement à la couverture photo des spectacles. Il a très vite intégré l’équipe de Toque & Notes, le journal du Saveurs Jazz Festival.

Jean Thévenoux a balayé tous les univers. Il a capté les ambiances, est allé au contact des techniciens dans les coulisses, rencontrer les artistes dans leur loge ou à la cantine du festival.Depuis 2015, l’équipe des photographes amateurs s’est étoffée. « Nous sommes plusieurs de l’atelier Regards à nous entraider. Notre club photo rattaché au Foyer laïque de Segré est partenaire du festival. »

Pratique - Retrouvez le programme sur le site officiel du saveur jazz festival.

L'article dans son intégralité à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 28 juin 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire