Quelles têtes d'affiche pour la nouvelle saison culturelle du Carré à Château-Gontier ?

20h15 - 20 juin 2019 - par S.P
Quelles têtes d'affiche pour la nouvelle saison culturelle du Carré à Château-Gontier ?
Elodie Poux, humoriste, sera au Carré el 21 janvier 2020. - © P.S.

A peine finie, la saison culturelle 2018-2019 du Carré laisse la place à celle de 2019-2020. La scène nationale et centre d’art contemporain en a fait une présentation jeudi 20 juin à Château-Gontier.

Trente-huit spectacles sur le thème Que du bonheur auront lieu tout au long de l’année prochaine. «La pluridisciplinarité : théâtre, musique, danse, humour, est recherchée», déclare Christine, directrice de communication du Carré.

Le tout premier spectacle aura lieu le jeudi 10 octobre, Tony par la compagnie Grosse théâtre, ou l’histoire du copain qui aide à surmonter une situation de handicap et à se construire à l’adolescence.

Parmi les principaux rendez-vous 2019-2020, il y aura notamment vendredi 18 octobre, Monsieur Fraize, un comique dont la seule présence peut déclencher le rire. 

Une proche de M au programme

Vendredi 8 novembre, Fatoumata Diawara sera en concert. La bouillonnante malienne porte en elle toute l’Afrique d’aujourd’hui, mélangeant pop folk et musiques actuelles.

Deux autres temps forts marqueront les vingt ans du théâtre des Ursulines : à l’occasion des Journées du patrimoine, samedi 21 et dimanche 22 septembre, les projets il y a deux décennies seront présentés, en présence de l’architecte Xavier Fabre, et de Marcel Samson, directeur des services techniques de l’époque.

En partenariat avec les services patrimoine et tourisme du Pays de Château-Gontier, chaque visite guidée se terminera dans la salle de spectacle. Puis vendredi 15 et samedi 16 novembre (dates d’ouverture du théâtre il y a vingt ans) sera présenté Le Bruit des loups par la Cie Monstre(s)/étienne Saglio, une forêt de contes fantasmagoriques.

Dans le registre de la danse, un grand rendez-vous est attendu avec la prestation du Ballet Preljocaj, mardi 17 décembre. Le spectacle Gravité par treize chorégraphes mêlera danse contemporaine et classique défiant la pesanteur. Puissant et aérien !

Pour l’humour, faites aussi confiance à Elodie Poux avec son côté petite fille gentille mais odieuse. Mardi 21 janvier, elle donnera un catalogue de situations gratinées basées sur des expériences professionnelles vécues dans le domaine de l’animation en milieu scolaire.

Vendredi 13 mars, Les Franglaises revisiteront les chansons anglo-saxonnes traduites mot à mot en français. Risible et décapant !

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 21 juin 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire