Sud-Mayenne : pour le skipper Maxime Sorel « tout tourne autour du Vendée Globe »

14h00 - 19 juin 2019 - par R.G
Sud-Mayenne : pour le skipper Maxime Sorel « tout tourne autour du Vendée Globe »
Maxime Sorel a fait forte impression pour ses premiers miles en Imoca.

S’il a fait du Vendée Globe 2020 son principal objectif, Maxime Sorel, le skipper V and B n’est pour autant pas encore qualifié pour ce tour du monde en solitaire sans escale. Il lui reste un an et demi pour obtenir sa place, dans une catégorie qu’il découvre depuis plusieurs semaines.

Un mois et demi après la mise à l’eau de son nouveau bateau, Maxime Sorel : « Les choses vont dans le bon sens » a rendu une copie plus que prometteuse sur la Bermudes 1000 Race. Cinquième de cette régate, à seulement 6’ du 2e, le Malouin a fait forte impression sur son 60 pieds Imoca aux couleurs de V and B face à des bateaux de dernière génération, et leurs maintenant célèbres foils.

« En Class40, j’avais l’habitude des régates de contact, ça a été un véritable atout sur cette compétition. Néanmoins, la différence est impressionnante entre les bateaux avec ou sans foils, il peut y avoir jusqu’à 4 nœuds d’écart de vitesse. »

« Tout tourne autour du Vendée Globe »

Pour autant, aucune frustration de la part du skipper qui, après un projet Class40 de performance, sait que « ce bateau est à la hauteur de ce qu’on est capable de gérer et financer actuellement notamment ».

L’objectif de ce nouveau projet entre Maxime Sorel et V and B est clair : « Finir le tour du monde. Tout tourne autour du Vendée Globe. »

Il faut dire que rien n’est acquis puisqu’en tant que nouvel arrivant dans cette catégorie, Maxime Sorel n’est pas encore qualifié pour cette course mythique. Son coureur voisin, Fabrice Amedeo, est lui déjà qualifié.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 14 juin 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire