« Les grandes écoles sont aussi pour les Mayennais »

14h00 - 18 juin 2019 - par R.G
« Les grandes écoles sont aussi pour les Mayennais »
La présidente De la Mayenne aux grandes écoles, Aurélie Lhumeau (à droite) avec deux autres membres. - © Haut Anjou

Toute nouvelle association à voir le jour, des membres De la Mayenne aux grandes écoles sont venus témoigner auprès d’une trentaine d’élèves de Première du lycée Victor-Hugo.

« Notre association De la Myanne aux grandes écoles a pour objectif d’assurer l’égalité des chances et le développement du territoire en aidant les lycéens mayennais qui souhaitent accéder aux grandes écoles », indique la présidente Aulérine Lhumeau jeune femme aujourd’hui chargée de projets à l’ONU (Organisation des Nations unies).

A ses côtés, Olna Schmidt, étudiante mayennaise à Sciences politique Paris sur le campus de Reims depuis le début de l’année appelle les lycéens à « oser, ne pas avoir peur ».

Parmi les lycéens volontaires, on retrouve notamment dans l’amphithéâtre, Ethan et Sébastien, en 1re scientifique, qui sont présents pour « obtenir des informations sur l’accès à certaines écoles ». Car c’est aussi bien là la volonté de l’association : « Les lycéens mayennais obtiennent de très bons résultats au bac mais se dirigent peu vers les formations en parcours supérieur, parfois par manque d’accès à l’information. Or, les grandes écoles ne sont pas seulement pour les jeunes des grandes villes, c’est aussi pour les Mayennais », défend avec conviction, Aurélie Lhumeau.

Rencontrer les acteurs économiques

En plus de son souhait d’informer l’ensemble des lycéens mayennais à travers des interventions dans les établissements, De la Mayenne aux grandes écoles entend également créer un réseau entre lycéens et étudiants. Mais aussi de se faire connaître auprès des acteurs économiques mayennais.

Les trois membres de l’association ont ainsi rencontré les chefs d’entreprise regroupés au sein du Club des entrepreneurs de Château-Gontier à l’issue de leur première intervention dans un lycée du département.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire