L’imprimerie Léridon de Craon va changer de main

06h00 - 19 juin 2019 - par C.T
L’imprimerie Léridon de Craon va changer de main
Marc-Etienne Léridon devant la nouvelle machine achetée qui a permis d’augmenter les cadences et d’embaucher une nouvelle salariée. - © Haut Anjou

Marc-Etienne Léridon est devenu le nouveau président du club des entrepreneurs. Il symbolise cette nouvelle génération de dirigeants qui reprennent des entreprises familiales locales, aux savoir-faire reconnus.

« L’imprimerie Léridon est née il y a 40 ans. à l’époque mon père Gilbert qui travaillait dans l’imprimerie Julliot, en bas des halles place du Pilori, avait repris l’entreprise. Il a débuté avec ma mère », explique Marc-Etienne, bientôt 30 ans, actuellement directeur général.

Cela fait cinq ans qu’il est dans l’entreprise, lui qui a réalisé son apprentissage dans l’imprimerie Lefranc de Candé et travaillé à Nantes en agence de communication.

Il prendra la succession de son père dans les mois qui arrivent.

Ce dernier, qui va partir à la retraite avec sa femme, a fait de la petite imprimerie, un fleuron local.

Onze salariés depuis une embauche récente

La société qui a déménagé dans la zone Eiffel au début des années 90, comptait encore récemment dix salariés.

Les effectifs sont passés à onze avec l’embauche d’une femme depuis l’achat d’une nouvelle machine de 180 000 €. « Il s’agit d’un équipement haut de gamme japonais : une encarteuse piqueuse. Côté technologie, il n’y a pas de grosses nouveautés, mais elle est surtout davantage performante en vitesse d’exécution et donc en cadence. Cela va nous permettre de répondre encore mieux aux demandes de nos clients. »

L’imprimerie, qui affiche 900 000 € de chiffre d’affaires sur le dernier exercice, est spécialisée dans les brochures, catalogues, plaquettes… L’autre moitié de l’activité étant : livres, faire-part, cartes de visite, flyers...

Article complet à retrouver dans notre édition du Haut Anjou du vendredi 14 juin 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire