Cossé-le-Vivien : Bruno Godiver directeur du musée Robert-Tatin depuis vingt-deux ans

14h00 - 10 juin 2019 - par S.P
Cossé-le-Vivien : Bruno Godiver directeur du musée Robert-Tatin depuis vingt-deux ans
Bruno Godivier est le directeur du musée. - © P.S.

1969, année renversante, année de création du musée Robert-Tatin. Suite de notre série sur les 50 ans, avec le portrait du directeur du musée, Bruno Godivier.

Si Bruno Godivier n’a pas connu l’artiste - puisqu’il est décédé en 1983 - en revanche, celui-ci a bien connu son épouse Lise Tatin. Elle avait la direction du musée après la mort de Robert Tatin.

« Elle avait pris le relais de la restauration des œuvres », se souvient Bruno Godivier. Quand, en 1997, elle envisage de prendre sa retraite, la commune se met en quête de recruter un directeur.

Mayennais d’origine, né à Laval en 1967, Bruno Godivier avait fait les Beaux-Arts à Rennes, et sa spécialité c’est la peinture et la sculpture. « Après mes études, j’avais  réalisé  quelques décors pour le cinéma et le théâtre. Je vivais à Paris. J’y suis resté sept ans jusqu’à la naissance de notre fille. à ce moment-là, nous avons fait le choix de revenir à la campagne. »

«Pas programmé pour être directeur»

Bruno Godivier a répondu à l’annonce pour la direction du musée Tatin. Une candidature retenue. « Depuis le 1er mai 1997, j’en suis le directeur. J’ai travaillé avec Lise Tatin jusqu’en 2004...»

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 7 juin 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire