Des riverains de Segré et L'Hôtellerie-de-Flée restent opposés au projet éolien

11h00 - 13 juin 2019 - par D.A
Des riverains de Segré et L'Hôtellerie-de-Flée restent opposés au projet éolien
Les Amis du Pays de Flée et neuf riverains veulent faire annuler les permis de construire des trois éoliennes. - © D.R.

Des habitants de la commune nouvelle de Segré-en-Anjou-bleu restent actifs en vue de faire annuler les permis de construire délivrés en 2015 pour trois éoliennes qui seront installées à Segré et L'Hôtellerie-de-Flée.

Le rapporteur public a préconisé le 28 mai à la cour administrative d’appel de Nantes de rejeter, à nouveau, les recours des Amis du Pays de Flée et de neuf riverains, qui veulent toujours faire annuler les permis de construire délivrés en 2015 aux trois éoliennes prévues à Segré et L’Hôtellerie-de-Flée.

Déboutés une première fois par le tribunal administratif de Nantes en mars 2018, les requérants maintiennent que l’étude d’impact est « entachée d’omissions et d’inexactitudes ».

Des projections de glace

Les mesures compensatoires sont également « insuffisantes », à leurs yeux.

Les riverains redoutent aussi des « projections de glace » depuis les pales de ces éoliennes de plus de 50 m de haut, l’hiver, sur les véhicules qui empruntent, au sol, la route départementale 923 Segré/Château-Gontier.

Mais « les requérants ne démontrent pas, au-delà de leurs affirmations, que la méthode (retenue par la Ferme éolienne du Haut Segréen, NDLR) serait inappropriée », considère le rapporteur public. « Même s’ils sont perfectibles, les documents photographiques permettent de se faire une idée assez précise de l’intégration du projet dans le paysage. »

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 7 juin 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire