Segré : le marché du mercredi s’installe place Aristide-Briand

18h00 - 04 juin 2019 - par G.Y
Segré : le marché du mercredi  s’installe place Aristide-Briand
Le nouveau plan du marché hebdomadaire du mercredi a été distribué vendredi 24 mai aux riverains les plus proches de la place Aristide-Briand.

Depuis 2008, il avait lieu chaque mercredi sur la place des Tanneries à Segré. A partir du 5 juin, le marché hebdomadaire s’installe place Aristide-Briand.

La date d’ouverture du mercredi 5 juin coïncide avec l’arrivée de nombreux vendeurs de fruits et légumes sur les marchés. « Nous avons reçu quatre nouvelles demandes d’installations », indique Thierry Laurent, l’agent de police municipale. Il accueille régulièrement 40 commerçants à l’année et dix de passage.
Dans le nouveau plan du marché sur l’esplanade de la mairie, Bruno Chauvin voit plusieurs avantages : « Une meilleure visibilité de l’ensemble des stands, un espace accessible aux piétons et une zone de stationnement confortable pour les clients. » La proximité d’un parking supplémentaire avec le marché devrait plaire à beaucoup de monde.

Nouveau sens de circulation

Ce qui va changer aussi c’est le sens de circulation pour rejoindre la place des Tanneries et ses 90 places de parking. Deux accès sont possibles par les rues Victor-Hugo et Pasteur. Il faudra ensuite taverser le Vieux pont, emprunter le passage près de la Poste. La sortie se fera uniquement vers la rue Ernest Renan.
Le pont de la rue Victor-Hugo faisant partie de la nouvelle emprise du marché, il ne sera plus possible de se rendre en voiture quai Lauingen ou rue de la Madeleine. « Pour éviter une mise en fourrière de votre véhicule, il est important de respecter l’arrêté de circulation installé après 20 h le mardi soir, la veille du marché », note encore l’agent de police.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 31 mai 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
1 commentaires
  1. Gringo

    Il faudrait surtout un vrai marché le samedi matin. Le mercredi, chose surprenante, il y a des gens qui travaillent. Si si, j'vous jure. Comment voulez-vous attirez du monde à Segré qui est déjà considéré comme une ville dortoir sans commerce si on a même pas un marché le samedi matin. On parle d'une sous-préfecture tout de même.

    Signaler le commentaire

Envoyer un commentaire