Longuefuye : la belle histoire entre une apprentie footballeuse et l'une de ses idoles

18h00 - 21 mai 2019 - par M.A
Longuefuye : la belle histoire entre une apprentie footballeuse et l'une de ses idoles
Cinq ans plus tard, les deux passionnées de football se sont retrouvées. - © DR

Ce dimanche 19 mai, sur la plage de Saint-Brévin en Vendée, Lilou Guillomet a retrouvé l'une de ses idoles, Laura Georges, qu'elle avait accompagnée cinq ans plus tôt lors d'un match de l'équipe de France féminine de football. Et la championne française s'est elle aussi rappelée au bon souvenir de cette jeune fille de Longuefuye.

Même pas impressionnée,  la jeune licenciée du BGFC, Lilou Guillomet de rencontrer Laura Georges, la plus capée (182 sélections) des joueuses de l’équipe de France féminine. “Le Roc”, c’était son surnom, a pourtant joué au Paris-Saint-Germain, à l’Olympique lyonnais et au Bayern de Munich.

Son palmarès en club affiche deux coupes de France, six championnats de Ligue 1, deux Ligues des champions ! Elle a participé aux coupes du monde 2003 (U19), 2011 et 2015, ainsi qu'aux championnats d'Europe 2005 et 2009. En 2015, avec Wendie Renard, elle formait la charnière centrale de l’équipe de France. N’importe quel supporter aurait été ému à l’idée d’échanger avec une telle icône du football.

Un contact par Instagram

Mais son idole, Lilou Guillomet, l’a connait déjà. Sur la plage de Saint-Brevin, dans la cohue du Femi Plage, elle n’ose pas le lui dire. Dimanche 19 mai, de retour à Longuefuye où elle réside, Lilou contacte Laura Georges par Instragram.

Elle lui exprime son bonheur de l’avoir rencontrée et lui indique que cinq ans plus tôt, lors du match France/Autriche, qualificatif pour la Coupe du monde 2015 (résultat : 3 à 1 pour la France), c’est elle qui lui donnait la main et qui se tenait à ses cotés au moment des hymnes,.

Très gentiment et avec l’humilité qui caractérise les grandes championnes, Laura Georges lui a retourné sa photographie avec un petit commentaire chaleureux. Aujourd’hui, secrétaire générale de la Fédération française de football, Laura Georges a su conserver l’enthousiasme qu’elle affichait durant sa belle carrière sur le terrain.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire