Une visite des commerces vacants à Segré pour donner des idées aux porteurs de projets

13h00 - 17 mai 2019 - par D.A
Une visite des commerces vacants à Segré pour donner des idées aux porteurs de projets
Une quinzaine de personnes ont visité quelques locaux vacants en centre-ville. - © Haut Anjou

L’opération Entreprendre en cœur de ville de Segré se poursuit. Après avoir pris contact avec des porteurs de projets (reprise ou création d’activité), la municipalité et la CCI ont organisé des visites dans les locaux commerciaux à pourvoir en centre-ville.

Ca n’a rien d’une visite touristique, bien au contraire. Mercredi 15 mai, des représentants de la municipalité de Segré-en-Anjou-bleu et des agents de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) accueillaient des porteurs de projets.

Après une présentation en mairie, une quinzaine de personnes intéressées pour la reprise ou la création d’une activité se sont retrouvées à déambuler dans les rues du centre-ville de Segré. Une sortie qui visait à ouvrir les portes des locaux vacants dans laquelle chacun avait la possibilité de se projeter.

Restauration, cosmétiques, reprises

Et c’est justement le cas de Benjamin et Laurence, deux jeunes qui cherchent à ouvrir une épicerie. Alors que la visite a débuté rue Pasteur, dans l’ancien magasin Games Park, les deux jeunes ont rapidement été attirés par une autre boutique, celle où la fausse vitrine d’un atelier avait été installée. Bon, pas de chance, celle-ci n’était pas au programme des visites de la matinée.

Mais l’Angevin a bien pris en note le contact du propriétaire qui n’est autre que le bailleur social Podeliha. « C’est typiquement le genre de façade qu’on recherche, avec un style anglo-saxon. ça fait un moment qu’on travaille dessus, notre idée serait d’ouvrir une boutique où on vendrait les produits des différents terroirs qu’on trouve en France », détaille Benjamin.

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 17 mai, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire