Une calligraphe Meilleur ouvrier de France à Saint-Sulpice

10h00 - 20 mai 2019 - par S.P
Une calligraphe Meilleur ouvrier de France à Saint-Sulpice
Paule Persil Faguier, seule calligraphe française Meilleur ouvrier de France 2019. - © P.S.

Calligraphe depuis dix-neuf ans, Paule Persil Faguier enseigne son art, dispense des stages, notamment aux enfants pour dénouer les blocages à l’école. Elle est lauréate du concours Meilleurs ouvriers de France (MOF).

Paule Persil Faguier est installée à Saint-Sulpice (La  Roche-Neuville), depuis 2013. Son travail atteint l’excellence. Elle a été reçue à l’Elysée, lundi 13 mai, en tant que Meilleur ouvrier de France.

Paule Persil Faguier a reçu son sujet pour le MOF en avril 2018  : “Un groupe d’investisseurs veut lancer une marque internationale de luxe”. Elle s’y est donnée à fond de la mi-août à la mi-décembre. «Pour ce faire, ils viennent voir un calligraphe, en tant que connaisseur de la trace (premier langage de la Préhistoire), et capable de travailler en pluridisciplinarité (gaufrage, feuille d’or, chaux...).»

«Je suis calligraphe danseuse. Je rentre dans l’esprit de la trace, que je rends lisible si je veux. Les investisseurs veulent six couleurs, la marque s’appelle Cally (beau en grec). Le slogan : “Les sens de la beauté” en français, anglais, espagnol, allemand. La trace latine est obligatoire. Les clients : des joailleries, parfumeries...»

1 000 heures de travail

Paule Persil Faguier a travaillé entre 900 et 1 000 heures. Elle réalisera un foulard pour femme 70 x 70 cm sur papier, un autre pour homme 70 x 70 cm en voile de coton, un furoshiki (tissu d’emballage en japonais) 50 x 50 cm. «Pour l’aspect marketing, j’ai dû faire tout l’alphabet. L’écriture, c’est la pensée, l’humain. Le danger aujourd’hui  : les enfants n’écrivent plus à l’école...»

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 17 mai 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire