Une vigne bonifiée par une équipe des espaces verts à Segré

16h00 - 14 mai 2019 - par G.Y
Une vigne bonifiée par une équipe des espaces verts à Segré
Le paysagiste du rocher Grégory a suivi une formation chez un viticulteur bio.

Le rocher du quai Lauingen est un petit coin de paradis. En période de floraison, il se transforme en tapis de couleurs. Et grâce à sa vigne, la ville de Segré a un pétillant rosé étiqueté à son nom.

L’équipe des espaces verts en charge du fleurissement de la ville de Segré-en-Anjou-bleu a confié ce joyau entre végétal et minéral à des amoureux de la nature. Grégory, le paysagiste de la bande, a suivi une formation chez Jean-François Vaillant, viticulteur à Thouarcé. Là où les cépages cabernet franc ont belle réputation.

Au mois de mars, Grégory fait une première taille. Il passe en revue 250 pieds de vigne plantés sur six paliers. Dès la pousse des premiers bourgeons, le paysagiste doit donner une forme à la vigne. « Je garde les pousses principales, celles qui vont se développer au-dessus du tronc et j’élimine tout ce qui est en trop sur le cèpe de vigne. » Après cinq ans de pratique, le spécialiste de la vigne commence à bien maitriser son sujet.

Année record en 2017 avec 500 kg de raisin

Pour la petite histoire, c’est le 13 juillet 2012 que la ville de Segré a décidé de planter de la vigne en partenariat avec la confrérie des fins gousiers d’Anjou. Ils ont choisi un cépage cabernet franc et confié la vinification à Daniel Moron, viticulteur au Domaine de Gagnebert à Juigné-sur-Loire. « C’est lui qui prépare chaque cuvée de rosé pétillant étiquetée Segré-en-Anjou-bleu. Les récoltes varient entre 350 kg et 500 kg de raisin. » Grégory se souvient de 2017, une année record pour son équipe. Avec Valérie et Jean-Michel, ses compagnons de travail, le spécialiste de la vigne avait ramassé plus de 500 kg de raisin sur le rocher.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 10 mai 2019.

 

Mots clés : segré, vigne, espaces verts,

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire