Retenu pour les battles de The Voice, Pierre Danaë absent aux interclubs de Château-Gontier

06h00 - 11 mai 2019 - par R.G
Retenu pour les battles de The Voice, Pierre Danaë absent aux interclubs de Château-Gontier
Pierre Danaë, coup de cœur de Julien Clerc, son coach, mais aussi de Mika. - © Bureau 233?/?ITV?/?TF1

Le coup de cœur musical de Julien Clerc pour Pierre Danaë sur l’émission The Voice s’est confirmé samedi 27 avril. Le Sabolien, licencié à l’Upac, poursuit l’aventure sur TF1 avec les Battles. La diffusion de sa prestation est prévue ce samedi 11 mai.

Vous étiez le dernier candidat à passer l’épreuve des KO le 27 avril et il ne restait qu’une seule place dans l’équipe de Julien Clerc. Le suspense était entier. Comment avez-vous géré la pression ?

Dans l’après-midi, j’ai appris que je passerai le dernier. Ca m’a donné du temps pour m’y faire. Et puis, nous avons été mis dans l’ambiance, quelques heures avant notre passage lors d’un dernier filage. Ecouter tous les autres candidats, ça m’a rassuré sur ma chanson et sur la façon dont j’allais l’aborder.

D’autant qu’il fallait que je gère une fréquence de voix compliquée. Et Julien Clerc m’a beaucoup aidé sur l’intonation.

Comment s’est déroulée la préparation de cette chanson  ?

En plus du coach qui intervient en tant que directeur artistique, nous avons un professeur de chant à nos côtés pour la technique. Nous avons eu environ trois semaines pour répéter, dont une semaine très intense.

Dans tous les cas, personne ne s’est opposée à mon choix (To build a home de The Cinematic orchestra), c’est une chanson qui correspond totalement à mon univers.

Vous faites donc partie des huit derniers candidats de Julien Clerc qui s’affronteront lors des Battles. Les nouvelles règles* ne vous ont pas trop déboussolé ?

Un peu, oui. Surtout la partie où il est possible pour un coach de sauver deux candidats et de créer un duo... Pour ma part, ça ne me ressemblerait pas du tout.

Interview complète à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 10 janvier 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire