Malgré son handicap, Typhaine, de Bourg-l'Evêque, goûte à la vie d'athlète de haut niveau

14h00 - 07 mai 2019 - par D.A
Malgré son handicap, Typhaine, de Bourg-l'Evêque, goûte à la vie d'athlète de haut niveau
Typhaine Soldé aux côtés de son petit frère Gayan et de sa mère Céline. - © Haut Anjou

C’est en quelque sorte une revanche sur la vie. Jeune habitante de Bourg-l’évêque, Typhaine Soldé vit avec une partie de sa jambe en moins depuis six ans. Un malheur de son passé qui lui ouvre désormais les portes de l’athlétisme de haut niveau.

Elle fêtera ses 17 ans dans quelques jours et pourtant Typhaine a déjà traversé tellement d’épreuves. Amputée tibiale en 2013 à la suite d’un cancer qui s’est déclaré au niveau de son pied droit, la jeune femme a pourtant rapidement repris goût à la vie. Elle va même jusqu’à se payer le luxe de performer en athlétisme handisport ! Elle vient de se qualifier pour les Jeux européens paralympiques de la jeunesse qui se dérouleront du 25 au 30 juin prochains, en Finlande. Plus de 600 participants âgés de 12 à 20 ans s’y retrouveront.

« Un mal pour un bien »

Pourtant, rien ne prédestinait Typhaine Soldé, installée avec ses parents et son petit frère Gayan à Bourg-l’Evêque, à exceller dans une discipline à laquelle elle n’avait jamais songé. Alors qu’elle testait l’athlétisme, Typhaine a découvert de nouvelles sensations en essayant une prothèse avec ce qu’on appelle une lame qui remplace tout simplement le pied.

« A ce moment, j’avais trouvé la chose qui me permettait de pouvoir me défouler encore plus. Mon handicap n’était pas un frein, un blocage. C’est comme si je n’avais pas de limite. » Aujourd’hui, la voilà lycéenne au Pôle espoir athlétisme handisport à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours, depuis la rentrée 2017.

La suite de l'article à retrouver dans le Haut Anjou du vendredi 3 mai 2019, édition papier ou numérique.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire