Loiré : ils obtiennent gain de cause pour faire reconnaitre la Parkinson de leur frère comme maladie professionnelle

14h00 - 04 mai 2019 - par D.A
Loiré : ils obtiennent gain de cause pour faire reconnaitre la Parkinson de leur frère comme maladie professionnelle
Michel Geslin et sa sœur Marie-Gabrielle sont parvenus à obtenir gain de cause après plusieurs années. - © Haut Anjou

Marcel Geslin est décédé durant l'été 2018. Alors qu'il a travaillé pendant 37 ans dans des vergers à Loiré au contact de pesticides, ses frères et soeurs se sont battus pour faire reconnaitre sa maladie de Parkinson comme étant professionnelle.

Voilà trois ans que la famille de Marcel Geslin, de Loiré, tentait de faire reconnaître la maladie de Parkinson de leur frère comme maladie professionnelle.

Après une audience au tribunal d’Angers le 11 mars dernier pendant laquelle le juge civil devait valider cette reconnaissance, la famille attendait finalement une décision définitive du Tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass). C’est chose faite depuis mercredi 24 avril, date à laquelle la maladie de Parkinson de Michel Geslin est officiellement reconnue comme étant d’origine professionnelle.

Soutenir les autres

« C’est bien entendu une satisfaction après ce combat administratif, même si cela ne changera rien sur le fait que Marcel nous a quittés, annonce Michel Geslin. Mais c’est une bonne chose pour les autres personnes qui se battent pour faire reconnaître leurs droits. »

« A la suite de la médiatisation du combat de la famille Geslin, cinq personnes de la région angevine ont contacté le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest pour être informés et accompagnés dans leur démarche de demande de reconnaissance en maladie professionnelle. Le combat de Marcel Geslin n’aura pas été vain », annonce de son côté le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest qui a accompagné la famille dans ses démarches.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire