Didier Dauverne, le nouvel homme fort de la société des courses à Méral

06h00 - 05 mai 2019 - par S.P
Didier Dauverne, le nouvel homme fort de la société des courses à Méral
Didier Dauverne est éleveur entraîneur. - © P.S.

Didier Dauverne, éleveur et entraîneur de chevaux, préside depuis un mois la société des courses de Méral. Le portrait d’un homme impliqué, dévoué au monde hippique.

A 57 ans, Didier Dauverne succède à Roger Bossuet, qui présida la société des courses de Méral, pendant 33 ans. Un véritable sacerdoce ! Membre de la société depuis 1990, Didier Dauverne, l’ex-vice-président depuis dix ans, a accepté le poste, à l’assemblée générale le 30 mars dernier, «parce que personne ne le voulait».

Agriculteur en vaches allaitantes, éleveur et entraîneur de chevaux - il a huit poulinières - Didier Dauverne est bien pris sur son exploitation au Haut Châtelier à Méral. «Mais je ne pouvais pas refuser. Roger avait atteint la limite d’âge, et il fallait un successeur. A un moment, il faut savoir apporter sa pierre à l’édifice.»

Une société en bonne santé

Malgré ses nouvelles fonctions et responsabilités, le nouveau président garde les pieds sur terre, et ne s’inquiète pas outre mesure : «Si j’ai beaucoup de travail à la ferme, je peux compter sur une bonne équipe au sein de la société des courses. Et puis, je connais bien le milieu du cheval, ainsi que le métier d’entraîneur et driver. Je le suis moi-même.  Je prends la présidence d’une société qui fonctionne.»

Propriétaire de la piste de l’hippodrome des Feux, forte de 400 sociétaires, la société des courses a réalisé de nombreux travaux ces derniers temps pour optimiser les conditions : «On a refait à neuf la piste de trot. On a construit une trentaine de stalles dont une vingtaine flambant neuves. Et également deux boxes de passage supplémentaires. On fait le PMU en numérique et TV HD», déclare Didier Dauverne.

Coût de ces chantiers : 25 000 €. S’ajoutent des travaux sur les obstacles et les bâtiments.

Les prochaines courses sont prévues les dimanches 12 et 19 mai. Au programme : du trot, steeple chase, et course de poney sur la piste des Feux de 1 350 m.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 3 mai 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire