Une grande chasse aux mégots à Château-Gontier-sur-Mayenne

06h00 - 03 mai 2019 - par S.P
Une grande chasse aux mégots à Château-Gontier-sur-Mayenne
Patrice Houtin, adjoint au maire délégué d'Azé, devant l'un des cendriers qui seront installés en ville de Château-Gontier-sur-Mayenne. - © P.S.

Fédérer la population autour d’actions d’intérêt général, tel est le but de la Journée citoyenne, samedi 18 mai. De nombreux petits chantiers seront organisés. Mais surtout une collecte de mégots pour les faire recycler par une entreprise nantaise.

Plusieurs communes dans le sud-Mayenne le font déjà, notamment Pommerieux, Azé, et ce, depuis trois ans. à Azé, qui est déjà bien rodée sur le sujet, l’action s’inscrit dans le programme Agenda 21.

Jugeant bonne l’initiative, Philippe Henry, maire de Château-Gontier-sur-Mayenne, a souhaité qu’elle soit déclinée dans les deux autres communes déléguées, Château-Gontier et Saint-Fort.

En fil rouge de cette Journée citoyenne, pour les trois communes déléguées, une collecte de mégots aura lieu. «Nous connaissons une entreprise nantaise qui les recycle dans son usine brestoise (Bourg-Blanc), confie Patrice Houtin. A partir des filtres de mégots, l’Ets MéGo de Carquefou crée du petit mobilier urbain. On estime à 15 kilos de mégots pouvant être collectés à Château-Gontier-sur-Mayenne».

Pour donner une idée, 1 kg est égal à 2 000 mégots de cigarettes ! Un mégot peut mettre jusqu'à douze ans pour se décomposer et polluer 500 litres d'eau.

Des points de collecte

Des points de collecte le 18 mai de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h sont prévus sur le parvis de l’hôtel de ville de Château-Gontier-sur-Mayenne et au complexe des Azélines à Azé.

Pour des questions pratiques, il faut s’inscrire à la Journée citoyenne au plus tard vendredi 3 mai dans les différentes mairies. Le matériel sera fourni aux participants. Point de départ au complexe des Azélines à Azé samedi 18 mai à 8 h 30, où sera servi le midi le repas. Les candidats seront répartis sur les divers chantiers.

Article complet à retrouver dans l'édition du Haut Anjou du vendredi 3 mai 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire