Un Castrogontérien à la tête de l’association de reconstitution historique Mayenne WW2

06h00 - 25 avril 2019 - par M.A
Un Castrogontérien à la tête de l’association de reconstitution historique Mayenne WW2
Fabien Rossignol s’est petit à petit pris au jeu de la collection et possède notamment deux tenues et un Dodge WC5. - © DR

Depuis quelques mois, l’association Mayenne WW2 est présidée par un Castrogontérien. Passionné d’histoire et tout particulièrement de la Seconde Guerre mondiale comme les 32 autres adhérents, Fabien Rossignol évoque les objectifs et les projets de cette association née en 2009.

Depuis quand faites-vous partie de l’association Mayenne WW2 ?

Tout a commencé en 2012. Avec des amis d’Ahuillé, nous souhaitions monter un projet autour notamment de ce char américain détruit pendant la Seconde Guerre mondiale sur la commune. Nous nous sommes rapprochés de Mayenne WW2, association de reconstitution historique, qui avait été créée en 2009 et qui avait organisé le premier Mayenne liberty festival à Montsûrs en 2010. Ensemble, nous avons organisé une exposition et un parcours historique. à la suite de cette manifestation, je suis devenu adhérent.

Quels sont les objectifs de cette association ?

Au départ, c’était avant tout pour rassembler les connaissances sur la Libération en Mayenne, il s’agissait essentiellement de recherches historiques.
Et puis, petit à petit l’envie de faire partager cette histoire est arrivée. Chaque adhérent possède une ou plusieurs tenues, de la 90e division d’infanterie américaine et/ou de la 2e division blindée française, que nous ne cessons de compléter. Ce sont en fait des collections personnelles que nous mettons à la disposition de l’association et du public.
De la même manière, nous utilisons sept véhicules, dont le mien un Dodge WC5 que j’ai acheté il y a deux ans et qui est en cours de restauration.

Les sud-Mayennais ont eu l’occasion de vous rencontrer ces dernières années lors de l’inauguration de la borne de la 2e DB, au festival de la BD ou encore à Villiers-Charlemagne lors de la venue de la petite-fille du Général Patton. à quel rythme organisez-vous des sorties ?

Nous participons six à sept fois par an à des sorties organisées par d’autres associations de reconstitution historique. Le 30 mars, une douzaine de membres ont également répondu présent pour le tournage d’un épisode de l’émission Champ de bataille qui sera diffusé début juin sur RMC découverte. Avec cinq à six autres associations, nous avons participé à la reconstitution du Débarquement à Omaha beach.

Interview complète dans notre édition du Haut Anjou du vendredi 19 avril 2019.

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire