A Saint-Denis-d'Anjou, elles préparent la décoration des halles

11h00 - 14 avril 2019 - par M.A
A Saint-Denis-d'Anjou, elles préparent la décoration des halles
Les dons de laine sont les bienvenus ! Ils peuvent être déposés à l’accueil de la maison de retraite. - © DR

Pour la 4e édition du Maine Uke Festiv’halles à Saint-Denis-d'Anjou, qui aura lieu les 8 et 9 juin prochain, des tricoteuses du village s'affairent pour décorer les halles aux couleurs du Brésil, pays qui sera mis à l'honneur cette année.

Depuis le début du mois de janvier, des tricoteuses dionysiennes se sont mobilisées pour participer à un projet proposé par Angélique, animatrice de l’Ehpad : participer à la décoration des halles à l’occasion du Maine Uke Festiv’halles, le festival de ukulélé programmé les 8 et 9 juin prochain.

Pour cette quatrième édition du festival, le Brésil est mis à l’honneur. Ce sont donc les couleurs bleu, vert et jaune qui sont mises à l’honneur. De grandes écharpes cousues habilleront les poteaux des halles ; des pompons et des spirales au crochet compléteront la décoration. Certaines se sont même lancées dans la confection de ukulélés au tricot !

Tous les jeudis matins

La plupart n’avaient plus touché aux aiguilles depuis plus de dix ans : « Cela nous a fait revenir le goût du tricot ! » s’exclament-elles. Les résidentes volontaires se retrouvent le jeudi matin dans la salle commune de l’Ehpad rejointes par des Dionysiennes, d’autres tricotent dans leur chambre, et certaines même à leur domicile.

Il faut dire que les besoins sont importants ! Les pelotes ont été données gracieusement ; d’autres ont été fournies par le Véritable orchestre de ukulélé de Saint-Denis-d’Anjou.

Et pour remercier les tricoteuses et l’éhpad, les membres du VOUS viendront donner un concert au sein de la maison de retraite en préambule au Maine Uke Festiv’halles. Très assidues et motivées, les tricoteuses cherchent déjà un nouveau thème sur lequel elles pourront poursuivre leurs rencontres...

Abonnez-vous au journal Haut-Anjou
0 commentaires

Envoyer un commentaire